Visite et annonces de Gérard Collomb : Des annonces claires et ambitieuses pour la sécurité à Grenoble

Comme il me l’avait annoncé dans sa réponse à mon courrier sur les enjeux de sécurité à Grenoble, Gérard Collomb, Ministre d’État, ministre de l’Intérieur, est venu vendredi à Grenoble.

Je l’ai accompagné dans sa visite du quartier Villeneuve d’Échirolles. Nous avons rencontré des habitants et des acteurs associatifs locaux. Nous avons entendu de nouveau l’exaspération des habitants devant la violence et les trafics et la détérioration continue de la situation depuis des années. J’ai pu faire part au ministre des récits des habitants des quartiers rencontrés depuis le début de mon mandat, mais aussi des témoignages que m’ont livrés les forces de l’ordre à chacune de nos rencontres.

Les annonces que le ministre a faites lors de son discours à l’hôtel de police illustrent que ces récits et témoignages ont été entendu. L’augmentation des effectifs de polices annoncée permettra pour la première fois depuis plus de 10 ans de dépasser l’effectif de référence. C’est une réponse claire aux demandes des professionnels et aux propositions que je lui ai transmises.

Également, l’annonce de l’intégration de Grenoble dans la prochaine phase de déploiement du dispositif de Quartiers de reconquêtes républicaines (QRR) répond aux attentes des élus locaux et à la demande que j’ai appuyée résolument avec mes collègues Olivier Véran et Jean-Charles Colas-Roy. Le ministre a rappelé néanmoins la nécessaire coopération de l’ensemble des élus locaux et l’intérêt indéniable de la vidéo protection dans le continuum de sécurité.

C’est ainsi un ministre à l’écoute et résolu qui est venu à Grenoble. Il a montré que l’État prenait pleinement ses responsabilités pour répondre aux besoins de sécurité des Grenoblois. J’attends plus que jamais que la ville-centre de l’agglomération grenobloise fasse de même. En tant que parlementaire, je prendrai ma part, notamment pour contribuer à la réforme de la Justice qui prévoit la simplification de la procédure pénale, pour faire émerger des solutions complémentaires au travers d’ateliers sur le thème des quartiers prioritaires ou encore réfléchir à la proposition du ministre de porter une proposition de loi sur l’occupation des pieds d’immeuble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *