Une session parlementaire extraordinaire d’engagements tenus

Nous aurons travaillé jusqu’au bout, fidèles à notre engagement de transformer et débloquer notre pays. Malgré une fin de session agitée à l’Assemblée (et dont nous saurons tirer par ailleurs toutes les conséquences), le cap et les engagements de la majorité sont tenus. Pour preuve, lors de cette session parlementaire extraordinaire qui s’est achevée mercredi soir, nous avons mené à terme l’étude et l’adoption de plusieurs textes d’importance pour le quotidien des Français, que ce soit pour renforcer leurs perspectives professionnels, leur sécurité et le respect de leurs droits au quotidien, leur relation avec les institutions ou l’amélioration des services publics.

Ces dernières semaines nous avons ainsi adopté définitivement les textes suivants :

  • Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel: pilier de la lutte contre le chômage, elle repense profondément l’apprentissage et la formation professionnelle afin que d’une part chacun ait la possibilité de développer ses talents et ses compétences et d’autre part de répondre aux besoins de recrutement des entreprises. La loi introduit aussi l’ouverture des droits chômage aux démissionnaires afin de soutenir les projets de réorientation professionnelle.
  • Loi pour un Etat au service d’une société de confiance : qui vise à simplifier et à augmenter la confiance des usagers avec les services de l’Etat. Elle introduit notamment le principe du Droit à l’erreur qui lui vaut son surnom et qui permet de ne pas pénaliser le citoyen du fait d’une méconnaissance involontaire d’un dispositif législatif ou reglementaire.
  • La loi pour une immigration maîtrisée, un asile effectif et une intégration réussie : c’était un engagement de campagne, raccourcir les délais de demande d’asile qui à l’heure actuelle sont en moyenne de plus d’un an, aggravant ainsi l’incertitude et la précarité de ceux qui ont besoin d’une protection internationale, comme des personnes qui n’ont pas vocation à rester sur le territoire national. Ce texte a été motivé ainsi par notre double exigence républicaine d’humanité et de respect de l’Etat de droit.
  • Loi renforçant la lutte contre les violences sexistes et sexuelles : qui permet de renforcer la lutte contre le viol sur mineur, notamment de moins de 15 ans, et enfin de pouvoir dire non au harcèlement de rue, en instaurant par exemple une infraction d’outrage sexiste.
  • Loi de programmation militaire qui augmente les dépenses militaires de manière structurelle et les portes à 2% du PIB à l’horizon 2025 afin d’adapter notre armée et ses moyens aux nouvelles menaces et aux nouveaux défis auxquels elle fait face.
  • Mais aussi d’autres lois émanant du Parlement pour lutter contre le fléau des rodéo motorisés, pour équiper les forces de l’ordre de caméra piétons, pour interdire l’usage du téléphone portable au collège ou encore bien sûr pour assouplir les conditions du transfert des compétences eau et assainissement aux collectivités, texte dont j’ai été la rapporteure.

A ces lois s’ajoutent aussi de nombreuses annonces et initiatives du gouvernement et du chef de l’Etat, concernant par exemple les nouveaux mécanismes de financement associatifs, la baisse des frais d’inscription à l’université à la prochaine rentrée ou encore le lancement d’une plateforme de partenariat entre entreprises et quartiers en politique de la ville.

Vous le voyez, le gouvernement et la majorité sont à l’œuvre. Nous tenons le cap, nous tenons nos engagements, et nous continuerons avec la même volonté d’agir pour que la France soit une chance pour tous. Vous pouvez compter sur ma détermination, sur notre détermination.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *