L’apaisement de nos villes nécessite aussi de soutenir l’engagement de notre police

La semaine dernière, la Police nationale a mené sur l’agglomération plusieurs opérations à l’encontre des trafiquants de drogue qui ont conduit à de nombreuses interpellations et à des saisies importantes de produits stupéfiants.
Au cours de l’une d’entre elles, un équipage de la Brigade Spécialisée de Terrain (BST) a été agressée dans le quartier Mistral et trois agents ont été blessés. Je condamne bien évidemment cette attaque à l’encontre les forces de l’ordre avec la plus grande fermeté.
Je souhaite afficher tout mon soutien et ma reconnaissance aux forces de l’ordre pour leur engagement de tous les jours à ne pas désarmer contre les trafics et les intimidations. La présence de la police sur le terrain est essentielle, tout particulièrement dans les zones les plus sensibles. Elle est aussi l’une des conditions pour l’apaisement de nos villes.

Extrait du Dauphiné Libéré du 26 janvier 2018
Les actions des policiers permettent de déstabiliser les trafics et de contribuer à en interpeller les instigateurs comme l’a montré l’opération du quartier de l’Alma et de Mistral ou encore d’Echirolles la semaine précédente. La présence de la police et ses interventions dans les zones les plus sensibles de notre ville est aussi la preuve qu’aucun territoire n’est abandonné par la République. Je sais que très nombreux sont les habitants qui sont attentifs à cette présence et sont reconnaissants aux forces de l’ordre pour leur engagement. Je voudrais ainsi saluer leur courage et leur dévouement exemplaires au service de nos concitoyens.

Visite du commissariat du Villeneuve le lundi 22 janvier 2018
Je sais néanmoins que les agents n’attendent pas que des félicitations et des encouragements. J’ai eu l’occasion d’échanger avec eux à plusieurs reprises, notamment lundi dernier lors ma visite de plusieurs commissariats de l’agglomération pendant laquelle j’ai justement rencontré des membres de la BST; au mois de septembre j’avais également participé avec eux à une patrouille nocturne. Je sais donc qu’ils attendent aussi que leur profession soit davantage et concrètement soutenue.

Visite de la Caserne Hoffner après l’attaque du 21 septembre 2017 avec mes collègues Olivier Véran et Jean-Charles Colas-Roy avec qui j’ai interpellé le Ministre de l’intérieur sur la situation sécuritaire dans l’agglomération Grenobloise
Les annonces d’investissement faites jeudi dernier par le Ministère de l’Intérieur (1) vont dans ce sens et rappellent que la sécurité et le soutien aux forces de l’ordre est l’une des priorités annoncées par le Président de la République pour ce quinquennat. Le Ministère a annoncé en effet une augmentation substantielle de l’enveloppe immobilière pour les forces de l’ordre, tout particulièrement en Isère, que Gérard Collomb reconnait dans la réponse qu’il m’a adressée comme un territoire particulièrement sensible. Parlementaires de la majorité du département, nous nous sommes réjouis de ces annonces car elles répondaient aux demandes que nous avions appuyées auprès du Ministre suite aux attaques contre les casernes de gendarmerie de l’Isère à l’automne dernier.

Courrier conjoint au ministre de l’intérieur pour demander de renforcer les moyens des casernes de l’Isère
Membre de la Commission des lois à l’Assemblée Nationale, je serai également vigilante pour ma part lors de la reforme de la justice et de la procédure pénale à venir, à ce que les missions des personnels de police et de gendarmerie puissent être facilitées tout en garantissant à nos concitoyens le respect de leurs droits et de leur sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *