Un puissant discours de politique générale qui marque le début de l’acte 2 du quinquennat