[6/11/2018] – Le Parisien – Les attachés parlementaires ont enfin une existence juridique

L’accord qui vient d’être signé dessine peut-être les contours d’un futur statut pour les attachés parlementaires.

Voilà des années qu’ils y travaillent. Jeudi dernier, les députés ont enfin signé un accord donnant une réalité juridique à leurs collaborateurs, appelés aussi assistants ou attachés parlementaires. Un chantier ouvert par Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale jusqu’en 2017, poursuivi par François de Rugy puis par Richard Ferrand. Ils sont aujourd’hui près de 2000 assistants que l’actualité a trop souvent entouré d’un halo de soupçons : emplois familiaux, travail fictif…

« Avec l’élection de la nouvelle Assemblée, il fallait, tout d’abord, tourner la page du Penelopegate, et puis gérer l’après. Les collaborateurs parlementaires ont frôlé la catastrophe », explique Émilie Chalas, députée LREM de l’Isère et présidente de l’Association des Députés Employeurs, le « Medef » des députés, « puisque des centaines d’assistants se sont retrouvés sans travail après le renouvellement massif de l’Assemblée en juin 2017. »

lire plus