[27/05/2018] – Le Dauphiné Libéré – Annulation du dispositif de votation citoyenne à Grenoble

À la suite de l’annulation par la justice du dispositif de votation citoyenne de Grenoble, la députée LREM Émilie Chalas réagit à son tour : “Comme cela était prévisible, le tribunal administratif a annulé dans son intégralité le dispositif de votation citoyenne. Cette promesse de campagne d’Éric Piolle visait à permettre aux Grenoblois d’interpeller le conseil municipal sur un sujet donné moyennant la collecte de 2 000 signatures. Si je ne peux que saluer l’intention qui était de renforcer la capacité d’expression de nos concitoyens, je regrette que son application se soit faite de manière si hasar- deuse et au mépris des règles élémentaires du droit. Une municipalité ne peut en effet décider de son propre chef de déroger aux principes du droit électoral. Le peu de soin apporté à ce projet par l’équipe municipale questionne sur la sincérité même de sa démarche. Les Grenoblois ont tous en tête également que la municipalité n’a pas hésité à bafouer le principe même de la votation citoyenne en refusant unilatéra- lement de donner suite au résultat de la votation contre la fermeture des bibliothèques Hauquelin et Prémol qui avait recueilli près de 4 000 votes en juillet 2017. La démocratie participative ne peut pas être qu’un slogan de campagne. Elle mérite d’être traitée avec honnêteté et sérieux…”