[23/05/2018] – Le Dauphiné libéré – Banlieues: qu’ont-ils retenu du discours de Macron ?

La députée LREM Émilie Chalas a invité hier des associatifs de quartiers grenoblois à venir à l’Élysée pour écouter le discours d’Emmanuel Macron sur ses axes de politique de la ville, issues du fameux rapport Borloo. On les a suivis. Et ils nous ont dit ce qu’ils en ont pensé.

Ils étaient bien loin des polé­ miques nationales qui tour­naient hier soir en boucle sur les réseaux sociaux. La rivalité entre Jean­Louis Borloo et Emmanuel Macron, notam­ment illustrée par la phrase choc sur les « deux mâles blancs », ne les avait même pas fait tiquer. Après leur lon­gue journée à Paris, à travers les salons dorés de l’Élysée et de l’Assemblée nationale, les associatifs et responsables des unions de quartiers dits diffici­les de Grenoble – qui avaient accepté l’invitation de la dé­putée LREM Émilie Chalas – ont préféré se poser et analy­ser ce qui avait été dit face à eux. Eux, les représentants de la société civile, qui consa­crent tellement de temps à se battre pour les quartiers. De Mistral à Malherbe, en pas­sant par le Village Olympique et la Villeneuve, Karim Kadri, Cécile Cenatiempo, Nicolas Duport, Brahim Rajab, Bruno Ferrand, Jean­ Claude Che­rhal, Hassan Boutemine, Guy et Christiane More connais­sent bien, et même très bien, la problématique de ces terri­toires souvent considérés comme “à part”.