[23/04/2019] – La Gazette – « Une boîte à outils qui va permettre la réorganisation de la fonction publique »

Alors que le projet de loi fonction publique entame le 2 mai son examen en commission des lois , la députée LREM de l’Isère Emilie Chalas, rapporteure du texte, revient sur les sujets clés qu’elle défendra lors du débat dans l’hémicyle.

Le calendrier est connu. Après son examen en commission des Lois, prévu les 2 et 3 mai prochains, le projet de loi de transformation de la fonction publique devrait être débattu en séance publique entre les 13 et 17 mai à l’Assemblée nationale. Dans l’optique d’un débat parlementaire très attendu, la rapporteure du texte, Emilie Chalas, a répondu à nos questions.

Pendant plus d’un mois, vous avez mené des auditions. Quel bilan en tirez-vous ?

Nous avons réalisé une quarantaine d’auditions, puis fait des déplacements dans quelques territoires (Montpellier, Grenoble, Lens, Rennes) à la rencontre des trois versants de la fonction publique. Des organisations syndicales de centrales parisiennes sont farouchement opposées au titre I du projet de loi (sur le dialogue social, ndlr).

Les employeurs publics territoriaux arrivent à apporter des positions communes. C’est une très bonne nouvelle pour la fonction publique territoriale.

D’autres sont constructifs et font des propositions qui me semblent intéressantes. J’ai été agréablement surprise par l’organisation des employeurs publics territoriaux. Ils arrivent à apporter des positions communes. C’est une très bonne nouvelle pour la fonction publique territoriale et pour les territoires que leurs responsables se parlent et se coordonnent dans ce qu’ils veulent porter dans leur fonction publique territoriale.

lire en ligne