[22/09/2017] – Place Gre’net – L’incendie à la gendarmerie revendiqué par l’extrême gauche, la polémique enfle

Alors que l’incendie, dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 septembre, d’une cinquantaine de véhicules dans la caserne de la gendarmerie Vigny-Musset a été revendiqué par le milieu anarcho-libertaire, la polémique enfle à Grenoble.

La députée de l’Isère Émilie Chalas s’est, dans un communiqué, dite « inquiète quant à la radicalisation de certains mouvements dont la violence des propos finit par se concrétiser en actes ». D’autres avant elle n’avaient pas attendu pour pointer, voire mettre en cause, la politique de la municipalité rouge-vert de Grenoble. Le porte-parole de Debout La France en Isère, Alain Bonnet, est même allé jusqu’à réclamer la démission d’Éric Piolle si le maire de Grenoble, sommé d’agir, « trouve la tâche trop lourde à assumer ».

Lire suite