[17/10/2017] – Question au gouvernement au sujet de General Electric Hydro Grenoble

Question au gouvernement au sujet de General Electric Hydro Gr…

Faisant suite à mon action sur le dossier General Electric et notamment aux réunions auxquelles j'ai participé à Bercy successivement avec les salariés et avec la direction, j'ai interpellé aujourd’hui publiquement le secrétaire d'Etat à l'économie, M. Benjamin Griveaux. Je lui ai demandé qu'il précise comment le gouvernement entend s'assurer que le plan social proposé par la direction de l'entreprise soit honorable tant pour les salariés que pour la France; c'est à dire que ce plan offre des conditions aux salariés à la hauteur de ce qu'ils ont apporté au prestige de leur entreprise mais aussi des garanties pour que l'avenir du site reste compatible avec les ambitions stratégiques de la France à l'heure de la transition énergétique. Je suis satisfaite des exigences du ministre à l'égard de la direction, notamment en ce qui concerne le plein respect des engagements pris par la direction de GE lors du rachat de la branche énergie d'Alstom en 2014, les conditions offertes aux salariés et l'impératif de maintenir une capacité de production effective et adaptée au marché de l'hydraulique de demain. Je resterai très attentive à leur concrétisation en actes.

Publiée par Emilie Chalas sur Mardi 17 octobre 2017

Faisant suite à mon action sur le dossier General Electric et notamment aux réunions auxquelles j’ai participé à Bercy successivement avec les salariés et avec la direction, j’ai interpellé aujourd’hui publiquement le secrétaire d’Etat à l’économie, M. Benjamin Griveaux.

Je lui ai demandé qu’il précise comment le gouvernement entend s’assurer que le plan social proposé par la direction de l’entreprise soit honorable tant pour les salariés que pour la France; c’est à dire que ce plan offre des conditions aux salariés à la hauteur de ce qu’ils ont apporté au prestige de leur entreprise mais aussi des garanties pour que l’avenir du site reste compatible avec les ambitions stratégiques de la France à l’heure de la transition énergétique.

Je suis satisfaite des exigences du ministre à l’égard de la direction, notamment en ce qui concerne le plein respect des engagements pris par la direction de GE lors du rachat de la branche énergie d’Alstom en 2014, les conditions offertes aux salariés et l’impératif de maintenir une capacité de production effective et adaptée au marché de l’hydraulique de demain. Je resterai très attentive à leur concrétisation en actes.