[08/11/2017] – Libération – GE Hydro : dialogue de sourds autour d’un lourd plan social

La rencontre ce mercredi entre l’envoyé du géant américain, Yves Rannou, et les salariés du site grenoblois s’est soldée par un fiasco. Le géant américain veut toujours supprimer 345 postes sur 800 au sein de l’usine spécialisée dans les turbines hydrauliques.

Selon la députée de l’Isère Emilie Chalas (LREM), qui a elle aussi rencontré Yves Rannou à la mi-journée, l’enveloppe de 31 millions d’euros prévue au départ pour le PSE serait passée à 48 millions : «GE peut aller plus loin, j’en suis convaincue», assure-t-elle pourtant, qualifiant cette visite grenobloise d’Yves Rannou de «décevante». Elle se dit «très inquiète» face à «l’absence de perspectives concrètes et factuelles pour le site grenoblois et au-delà, pour la filière» 

Lire plus