[07/02/2018] – Le Monde – Tensions et « cas de conscience » chez les députés LRM concernant une proposition de loi sur l’asile

« Ce projet me pose un vrai cas de conscience. » En quelques mots, la députée La République en marche (LRM) Emilie Chalas a résumé le malaise qui régnait au sein de la majorité, mercredi 7 février, en commission des lois. Les élus ont adopté, en deuxième lecture, une proposition de loi sur les migrants soumis à la règle européenne dite de « Dublin ». Celle-ci prévoit que toute personne qui arrive en Union européenne n’est éligible au droit d’asile que dans le premier pays où elle a posé le pied. Et peut donc y être renvoyée.

Le texte qui était au menu des députés mercredi prévoit les conditions dans lesquelles ces personnes peuvent faire l’objet d’un placement en centre de rétention, dans l’attente de leur renvoi. Une semaine avant l’examen de cette proposition de loi en séance publique, le 15 février, les députés LRM ont exprimé de profondes réserves. « Nous voterons ce texte bien qu’il soit imparfait », a prévenu la députée LRM Marie Guévenoux, en ouverture des débats.

lire plus